Les réglages de votre ampli et votre guitare


par Sam
Gratuit
0 Leçons
Débutant

Description du cours

Salut ! Dans ce tuto, nous allons voir les réglages de votre ampli et les réglages de votre guitare. Pour commencer, voyons les réglages de l’ampli et je vais vous expliquer quel réglage il faut faire selon le style de musique. Mon ampli est un ampli à lampes avec les réglages classiques que l’on retrouve sur tous les amplis. Il en existe avec beaucoup plus de boutons, et donc bien plus de réglages, et d’autres avec beaucoup moins. Tout d’abord, vous trouverez la prise jack sur laquelle vous branchez votre guitare. Ensuite vous avez un niveau d’entrée (GAIN) qui en fait le niveau de gain qui va permettre de booster le volume de la guitare. Donc si vous réglez le gain sur un niveau assez bas, vous aurez un son très clair qui sera très bien pour un morceau pop par exemple, ou pour jouer un arpège. Si vous le réglez à un niveau plus élevé, vous allez avoir une légère distorsion qui va apparaître, en plus d’un volume plus élevé. Cela vous permettra de jouer des morceaux plus « bluesy » par exemple. Ça c’était pour le canal clair.

Maintenant parlons du canal distorsion : Il est réglé par le bouton qui s’appelle « lead drive » (ou drive ou overdrive ou crunch sur d’autres amplis), et qui permet de régler la quantité de distorsion dans le son. Si vous le mettez à fond vous allez avoir une grosse distorsion pour un morceau type et rock ou métal par exemple. Et si vous baissez le niveau de drive, vous aurez un son peu moins brut, qui correspondra mieux à des morceaux blues avec distorsion ou pop-rock.

Passons maintenant aux réglages d’EQ (pour equalisation ou égalisation en français). Ces réglages permettent d’ajuster la quantité de fréquences basses, de médium et d’aigus dans votre son. Tant que vous ne connaissez pas très bien votre ampli, je vous conseille de laisser les réglages au milieu sur cinq, et une fois que vous êtes familiarisé avec sa sonorité, vous pourrez ajuster les réglages selon vos envies. Ensuite vous avez le bouton de volume du canal de distorsion, qui sert à régler uniquement le volume de la distorsion, et enfin le bouton master qui correspond au volume global de l’ampli, c’est-à-dire pour les 2 canaux. Les deux derniers boutons correspondent à l’allumage et au stand-by. Le stand-by c’est un bouton sur qui se retrouvent sur les amplis à lampes, et qui permet de préchauffer les lampes lorsque quand on veut l’allumer, et de descendre la température progressivement avant de l’éteindre.

Un petit mot par rapport aux amplis à lampe : Selon moi les lampes apportent un plus par rapport aux transistors. Elles apportent une véritable chaleur au son de votre guitare. Il en deviendra plus « rond », plus complet, alors que les amplis à transistors ont souvent un son un peu plus froid. L’inconvénient est que les amplis à lampes sont en général plus chers et plus lourds, donc c’est un compromis à accepter.

Passons maintenant aux réglages de votre guitare. Vous avez généralement deux boutons : Le premier s’appelle « tone », et c’est en fait un réglage de d’égalisation simplifié. Quand il est à fond, vous avez le son naturel de la guitare et quand vous allez le descendre, votre son va avoir les aigus coupés. Le deuxième bouton, est celui de volume. En réalité il s’agit d’un réglage de gain, c’est à dire du niveau de sortie des micros. Si vous le mettez à fond, vous aurez le niveau maximum, mais si vous le baissez, vous aurez non seulement moins de volume, mais surtout moins de puissance dans le son. Enfin, le sélecteur de micro comporte généralement trois positions et vous permet de choisir le ou les micros que vous souhaitez activer. La position basse vous permet de choisir le micro aigu, que l’on appelle aussi micro chevalet. C’est le micro le plus utilisé quand on est en son clair lorsque l’on souhaite avoir un son défini voire claquant. Cette position sera parfaite pour jouer un morceau funk par exemple. La position du milieu vous permet de choisir le micro aigu et le micro grave simultanément. Avec les deux micros mélangés, vous pourrez garder la précision du micro chevalet tout en ajoutant un côté plus feutré grâce au micro manche. Cela sera très bien pour jouer des arpèges. La dernière position, qui est la position haute, vous permet de choisir le micro manche. C’est le micro grave qui a un son beaucoup plus feutré et plus rond. Celui-ci sera très bien pour des morceaux de type bossa ou jazz par exemple.

Lorsque vous êtes en distorsion, le bouton de volume peut être assez utile puisqu’une fois qu’il est positionné sur sa valeur maximum, vous avez le son purement « disto » de votre ampli. Mais lorsque vous baissez le gain, et donc le niveau des micros, la distorsion va légèrement disparaître et s’atténuer, jusqu’à devenir un son légèrement crunch, puis un son clair.

Concernant le sélecteur de micro : en distorsion on va principalement utiliser le micro aigu, parce que c’est celui qui a le son le plus incisif et donc qui permet de garder la précision du son, contrairement au micro grave, qui va « baver » un peu et avoir un son un peu moins précis. Bien entendu, il faut avant tout tester par vous-même, et le micro grave peut être intéressant sur certains morceaux en overdrive. Mais dans la plupart des cas, j’utilise ma distorsion avec le micro aigu.

Voilà maintenant vous connaissez les réglages de votre ampli et de votre guitare. Surtout, n’hésitez pas à expérimenter tout ça pour trouver le son qui vous correspond selon votre style musical !

Bon tests et réglages ! A vous de jouer !

0

Pas abonné ?

Découvrez vite tous nos abonnements !

Abonnez vous !

Déja inscrit ?

Connectez vous pour voir les leçons !

Connectez vous !
Contenu du tuto

  • Vidéo
  • Commentaires
  • Formateur disponible
Formateur

Sam
Formateur guitare et MAO
Derniers articles

Présentation (rapide) de “Guitar Lanes”