Apprenez à vous accorder (avec et sans accordeur)


par Sam
Gratuit
0 Leçons
Débutant

Description du cours

Bonjour à tous, aujourd’hui nous allons apprendre nous accorder avec et sans accordeur. Pour commencer on va présenter les différents types d’accordeurs : Il y a les accordeurs à pince, les accordeurs de type boîtier, et accordeur de type pédale.

 

L’accordeur à pince, c’est un petit modèle qui est assez pratique car il se pince sur la tête de la guitare et repère le son par vibration. C’est assez pratique quand on est dans un contexte sonore important comme une répétition. Le principe est de pouvoir s’accorder très rapidement sans se débrancher, ni faire arrêter les autres musiciens de jouer/parler. Voici comment cela fonctionne : le principe est de le fixer sur la tête à n’importe quel endroit. Ensuite vous remarquerez les petites leds qui vous indique si la corde est juste ou pas. Celles de gauche indiquent si la corde est trop basse et celles de droite si la corde est trop haute. Celle du milieu, la verte, indique si la corde est juste.

 

Ensuite l’accordeur de type boîtier est un accessoire assez classique, fréquemment utilisé et qui est tout aussi efficace. Il est pourvu d’un micro pour les guitares acoustiques, une entrée jack pour les guitares électriques, et éventuellement une sortie au cas où vous souhaiteriez l’inclure dans une boucle d’effet. Au niveau des boutons, il y a notamment l’allumage et la note de référence de La pour vous accorder à l’oreille par référence. Le principe est simple, vous branchez votre guitare, si elle est électrique, et tout comme l’accordeur à pinces vous avez une petite aiguille numérique qui vous indique la justesse de votre corde. Encore une fois, si l’aiguille est trop à gauche cela signifie que la corde est trop basse, et si elle est trop à droite, la corde est trop haute. Vous avez en plus de cela des leds de couleur rouge et verte qui fonctionne de la même façon le modèle précédent.

 

Le dernier modèle que je vais vous présenter est un accordeur de type pédale, qui s’intègre dans votre boucle d’effets, si vous avez plusieurs pédales d’effets. Mis à part cela, le principe d’accordage reste le même : vous avez l’entrée pour brancher votre guitare, la sortie pour rebrancher à l’ampli, la connexion pour l’alimentation, et le switch d’activation, ce qui est assez pratique quand on joue en live en répétition pour activer au pied la fonction d’accordage. Et enfin on retrouve la petite aiguille qui est numérique et visualisée grâce à des leds de couleur rouge et verte qui indiquent la justesse de la corde. La particularité de ce modèle, c’est que vous pouvez jouer toutes les cordes d’un coup et il est censé repérer les cordes qui sont accordées ou pas. Cette fonction permet un certain gain de temps bien sûr, même si elle ne fonctionne pas tout le temps parfaitement.

 

Ces accordeurs ne sont pas les seuls qui existent, je vous en ai présenté trois qui ont chacun leurs spécificités : L’accordeur à pince, qui permet de s’accorder facilement dans un contexte sonore comme une répétition par exemple, l’accordeur de type boîtier qui est un peu plus précis et qui permet aussi d’accorder d’autres instruments comme un violon, une basse etc, et l’accordeur de type pédale qui s’intègrent assez souvent dans une dans une boucle d’effet et qui peut être activé au pied et à une fonction d’accordage rapide qui permet de s’accorder en live par exemple entre deux morceaux.

 

Maintenant dans cette deuxième partie je vais vous expliquer comment vous accorder sans accordeur. Imaginons que vous partiez en en voyage avec uniquement votre guitare, vous n’avez pas d’accordeur sur vous, ou même si vous êtes abandonné sur une île déserte… Comment vous accorder dans ces cas-là ? La première technique pour s’accorder sans accordeur ça va être d’accorder les cordes entre elles. Bien sûr, votre première corde (celle de Mi grave) n’est peut-être pas très juste, mais dans un premier temps ce n’est pas très grave, puisque vous allez jouer tout seul.

 

L’important est que quand vous allez jouer un accord, celui-ci devra être le bon. Pour cela vous prenez comme référence la première corde (celle de Mi), et vous allez accorder la suivante en jouant la case 5 de la première. Cette note en case 5 donne un La, et vu que ma deuxième corde est un La, il faut obtenir le même son. Il faut appliquer la même technique avec la deuxième corde pour accorder la 3ème, etc. Quand on arrive sur la corde de Sol (pour accorder celle de Si), on va reculer d’une case et mettre le doigt en case 4 sur la corde de Sol. Et pour finir, on revient en case cinq pour accorder la corde de Mi aigu.

 

Cette technique nécessite un peu d’entraînement, pour reconnaître les notes à l’oreille, mais ça devrait venir avec l’habitude. Il suffit de s’entraîner à comparer les sons, pour savoir si la première note et la deuxième qui est jouée sont identiques. Voyons ce que cela donne si on a deux cordes qui ne sont pas bien accordées. En prenant la première corde, celle de Mi grave, en mettant mon doigt en case 5, je trouve une note de La. Ensuite la corde suivante qui est censé être un La, je l’ai légèrement désaccordé pour l’exemple. Si on joue les deux en même temps, on a un son qui est assez dissonant.

 

On reconnaît des notes dissonantes à l’oreille, grâce à l’impression qu’elles forment comme de petites vagues sonores rapides quand on les écoute. Cela signifie que les deux sons ne sont pas en phase. Donc le principe est de jouer les deux notes et de bien écouter pour voir comment les deux sons vont rentrer en phase et former des vagues longues et régulières. Cela indique que les deux notes jouées sont identiques. Mes deux cordes sont ainsi accordées, et je le sais car maintenant j’ai l’impression que les deux sons (vagues) sont simultanés.

 

Une autre façon de faire qui est un peu plus complexe, c’est d’utiliser les harmoniques. Alors un petit rappel : une harmonique c’est un son qui est un composant d’une note fondamentale. Les harmoniques, vous les obtenez sur votre guitare, en posant très légèrement un doigt sur une fret, c’est à dire sur la petite barre en métal, et sans appuyer. Par exemple à la fret numéro 5. Pour obtenir ce son, je pose à peine le doigt, de façon à ne pas étouffer la corde, mais celui-ci est quand même légèrement en contact avec la corde. Vous en avez case 5 et vous en avez aussi casse 12 qui sont les plus faciles à faire sonner. En réalité, vous en trouverez un petit peu partout sur le manche mais ces 2 cases sont les plus faciles. Reprenons l’accordage : Commençons par les deux premières cordes : la corde de Mi est notre corde de référence, donc on joue l’harmonique sur la 5eme fret de la corde de Mi. Cette note doit être la même que celle qui est jouée sur la 7ème fret de la corde de La. Pour que votre guitare soit accordée, il faut que les deux harmoniques soient identiques. On continue de la même façon avec les cordes suivantes.

Pour la corde de Sol et la corde de Si, on change un peu et on se met sur la fret numéro 9 pour la corde de Sol et sur la fret numéro 5 pour la corde de Si. Et pour finir, on reprend notre schéma case 5 et case 7 pour les deux dernières cordes.

 

Cette technique permet d’entendre un petit peu mieux les notes puisque ce sont des sons aigus que l’on joue, et qu’ils sont mieux perçus par l’oreille. La petite astuce en plus serait de jouer ces cordes avec un son de distortion. Donc cela s’adresse plutôt aux les guitares électriques, et le son de disto va ainsi amplifier cette impression de vagues que l’on entend dans le son, et va permettre de s’accorder bien plus précisément. Une fois la disto enclenchée, elle va me permettre de mieux entendre mes notes et on va refaire la même technique.

Je repose mon doigt en case cinq pour la corde de Mi et en case 7 pour la corde de La. Les deux sons ne sont pas en phase, car j’ai légèrement désaccordé ma deuxième corde pour l’exemple. Maintenant le principe avec la distorsion c’est qu’on entend bien plus ces vagues, donc ces oscillations du son et ça va me permettre de m’accorder bien plus précisément. Un deuxième exemple avec la corde de La et la corde de Ré. En jouant les deux notes et ajustant la mécanique doucement, vous entendrez que les deux sons rentrent en phase, donc les deux cordes sont accordées.

Cette manière de faire est un peu plus complexe que la précédente mais il est toujours bien de la connaître, comme vous avez remarqué on reconnaît un peu mieux les sons aigus, et il est donc plus facile de s’accorder de cette façon.

Voilà maintenant avec ou sans accordeur vous savez quoi faire merci de m’avoir suivi et à vous de jouer !

1

Pas abonné ?

Découvrez vite tous nos abonnements !

Abonnez vous !

Déja inscrit ?

Connectez vous pour voir les leçons !

Connectez vous !
Contenu du cours

  • Support vidéo
  • Commentaires
  • Formateur qualifié
Formateur

Sam
Formateur guitare et MAO
Derniers articles

Présentation (rapide) de “Guitar Lanes”